Sites-PB_FR-Site


Comment choisir son ciré imperméable ?

Veste de mi-saison qui n’a pas son pareil pour protéger de la pluie, le ciré a pris le large en s’éloignant du bord de mer. Son style, ses belles palettes de coloris, sa résistance et sa praticité ont contribué à le transformer en un vêtement incontournable. Porté aujourd’hui en ville comme à la campagne, le ciré fait partie des basiques dressings, mais aussi des icônes de la mode !


Le ciré, un vêtement à part

S’il y a bien une veste qui a su se distinguer au fil du temps, c’est le ciré ! Son histoire et son emblématique couleur, le jaune, lui confèrent non seulement une identité singulière, mais aussi un charme intemporel. 

Vêtement de travail initialement conçu pour aider les pêcheurs à affronter le mauvais temps, le ciré a considérablement évolué au fil des années. C’est Helly Hansen, un pêcheur norvégien, qui eut en premier l’idée géniale de mettre de l’huile de lin sur de la toile de coton pour rendre la matière imperméable. L’huile étant hydrophobe, les gouttes de pluie ne passaient plus au travers. Le tissu huilé assura ainsi une excellente imperméabilité tandis que la couleur vive, en l’occurrence le jaune, permit aux pêcheurs d’être visibles de loin les jours de mauvais temps ou en cas d’ « homme à la mer ». 

Le ciré fut également adopté par la Marine pendant près de 20 ans. Inspiré du vêtement des pêcheurs, il s’agissait d’une vareuse, à la coupe large, portée par-dessus de multiples épaisseurs pour assurer un maximum de chaleur. Le ciré était alors imperméable et coupe-vent, mais bien peu pratique à enfiler !


Le ciré, un condensé d’innovation

Le ciré, tel que nous le connaissons aujourd’hui, trouve son origine en Bretagne dans les années 60. Deux amoureux du monde nautique eurent l’idée d’associer les qualités de la vareuse en coton enduite et la praticité d’une veste à Zip. Grâce aux progrès de l’industrie textile, le coton fut alors remplacé par du Nylon enduit - une matière plus légère et ultra-résistante -, et une fermeture à glissière sous un double rabat à scratch vint compléter le modèle : la version moderne du ciré était née !

Les cirés font aujourd’hui partie intégrante des garde-robes que l’on soit ou non, Breton. Il faut dire que les multiples avantages de ce vêtement sont autant d’atouts pour séduire tous les membres de la famille, du moussaillon jusqu’au vieux loup de mer !


Bien choisir son ciré

Vêtement de pluie par excellence, le ciré doit avant tout offrir un niveau de déperlance optimal. Le choix de la matière est donc primordial. Chez Petit Bateau, les emblématiques cirés sont confectionnés en 100 % polyester enduit polyuréthane. Ils assurent ainsi une parfaite protection contre les intempéries et un maximum de confort grâce à la souplesse de la matière. La doublure, réalisée en maille milleraies 100 % coton, apporte une douceur absolue ainsi qu’un style marin, résolument tendance. 

Petit Bateau met également l’accent sur de nombreux petits détails qui font toujours la différence ! Un Zip de bonne taille pour que petits et grands puissent rapidement et facilement fermer leur ciré en cas d’averse impromptue, une belle capuche suffisamment ample et doublée pour assurer une protection totale, des manches elles aussi doublées en maille milleraies, permettant ainsi de faire passer le dessous au-dessus pour une touche mode supplémentaire. 


Que vous choisissiez l’iconique ciré jaune ou l’un des pétillants modèles transparents, vous apprécierez la qualité Petit Bateau : des vêtements conçus pour résister à la vie d’un enfant comme à celle d’un adulte… et toujours imaginés pour faire plein de choses dedans !